LEMNISCATE
PROCESSUS

Lors des séminaires de la formation Devenir son propre thérapeute, nous proposons aux stagiaires la découverte des mouvements profonds de vie du corps. Lauschen, c’est le terme que nous avons choisi pour définir cette écoute.

Lauschen est un mot allemand n’ayant pas de traduction en français. Cela signifie «écouter attentivement, de façon subtile». Par exemple, c’est aussi écouter les manifestations subtiles de la nature.

L’intérêt du Lauschen tel que nous le pratiquons est multiple. Par l’écoute des mouvements profonds de vie du corps, nous avons accès à une véritable connaissance de soi ; cela permet également d’apprendre dans les niveaux les plus avancés, des protocoles d’auto-régulation et d’harmonisation vibratoire.

Le positionnement centré permettant de sentir le mouvement profond de vie des os est la référence en tant que protocole vérifiable d’un état intérieur neutre.

L’expérience commune pour découvrir ce que permet la neutralité du positionnement intérieur, lors de cette écoute, est une première étape dans la voie de la méditation.

Vers une définition du positionnement

Le positionnement est une clef du changement de niveau de réalité et de la transformation véritable. Adopter le bon positionnement, c’est retourner consciemment au silence. C’est une état d’intensité mentale qui va de la pensée à la source de la pensée, progressivement. C’est une position neutre, sans analyse du mental, un état d’unité, de plénitude, où il n’y a pas de manque.

Il n’y a plus de jugement. Le mental linéaire se met sur STOP ! Dans cet état de neutralité s’engouffrent des perceptions nouvelles, au-delà du sensoriel ordinaire, qui permettent de prendre conscience d’un champ de réalité différent. On passe de l’horizontale (pensée linéaire) à la verticale (attention) et ce déplacement silencieux est le comblement de tous nos manques.

L’accès à la pensée silencieuse est une porte vers les zones non conscientes de l’esprit.

La formation en énergétique humaine apprend à trouver les points d’appui qui rendent possible ce positionnement neutre.

Lemniscate Processus Workshop propose un outil unique pour s’exercer à un positionnement neutre, centré, désidentifié : l’écoute (Lauschen) des différentes modalités respiratoires de l’organisme, qui constituent la base de l’énergétique humaine.

Ces écoutes nécessitent trois paramètres réunis sous le terme de positionnement :

L’écoute, ce silence qui ouvre les portes du cœur

Au niveau vibratoire, le sens ordinaire du toucher est le plus lent. Le toucher subtil désigné ci-dessus par qualité de contact se ressent au niveau psychique ou mental, les mains ne servant que de supports, comme des antennes. Lors de l’écoute de la respiration embryonnaire, la représentation du mouvement de vie apparaît sur l’écran mental de l’observateur ; ce n’est pas une sensation tactile.

Lorsqu’on ne pratique pas l’écoute, la fragmentation du mental disperse notre énergie en pensées, émotions chaotiques, mais dès l’instant où nous percevons le mouvement de vie, nous retournons dans le présent et l’unité, il n’y a plus de fragmentation. L’observateur fait un avec l’observé.

L’écoute des mouvements profonds des os est une manière très simple de vérifier la justesse et la réalité de cette unité dans le présent. Il permet de reconnaître par soi-même un placement intérieur où il y a plénitude. Le même phénomène se produit dans les échanges en ostéopathie crânienne. Cette prise de conscience est l’absence de manque, elle fait partie du processus de désidentification à notre mémoires, nos pensées, nos impressions négatives, nos émotions négatives.

Habituellement, nous sommes confrontés à la surface des phénomènes et nous réagissons à ces événements afin de nous adapter et de survivre. Si nous réussissons à percevoir la profondeur invisible qui sous-tend la transformation sans fin des mondes, alors nous pourrons agir véritablement.

Ainsi, il vous est proposé d’ouvrir des brèches et de vous infiltrer naturellement vers les profondeurs, entrant dans les mondes invisibles, dans les tissages de l’énergétique humaine.

Le deuxième cycle de formation à la méditation commence début février.
Voici le programme des 10 séances, sur le thème :
« Méditation et Psychoénergétique chinoise », une exploration de techniques de méditation en lien avec son tempérament.

1ère séance : le 2 février 2021
Méditation de l’intégrité : explication yin/yang du processus de réintégration de la conscience.
Expérimentation des différents types de méditation selon les tempéraments (dont certaines sont déjà explicitées dans le livre de psychoénergétique).


2ème séance : le 9 février 2021
Exploration des différents types de méditations en fonction des psychologies particulières à chacun.
CHONG MAI
Force ascensionnelle.
Les portes du QI.


3ème séance : le 2 mars 2021
YIN WEI MAI
Comment s’enraciner dans les forces telluriques pour s’élever vibratoirement ?
Vigilance du corps.
ZAZEN.
La mer du sang et la cohérence cardiaque.


4ème séance : le 9 mars 2021
YIN QIAO MAI
Méditation et nature.
Progression dans la méditation des 15 points.
Percevoir le chi dans les os.
Lâcher-prise des peurs et désirs de l’égo.


5ème séance : le 16 mars 2021
DAI MAI
Electro-magnétisme et inconscient.
Exercices courts de présence aux lieux de magnétite dans le corps.
La trame de conscience.


6ème séance : le 23 mars 2021
REN MAI
Le coeur divin et le coeur humain.
La voie du cœur.
Les attachements et le lâcher prise.


7ème séance : le 6 avril 2021
YANG WEI MAI
Comment donne t-on corps ou pas aux pensées ?
Circuler entre les objets mentaux, dans le vide, jusqu’à un point fixe, virtuel.


Huitième séance : 13 avril 2021 :
YANG QIAO MAI
Exploration des rapports entre Esprit/Mental/Détente.
Exploration du centre 6 et de la chambre des lumières.
Les phosphènes.


Neuvième séance : le 4 mai 2021 
DU MAI
Glande pinéale.
Voyage astral.
Photon et conscience.


Dixième séance : le 11 mai 2021 
Evocation de la petite circulation et barrière de vie.
Qu’est-ce qu’une initiation? Formation d’enseignant de méditation, affiliation à la fédération française et à Lemniscate Processus.
Méditation silencieuse.

Comme pour le premier cycle, les rendez-vous auront lieu en présentiel et sur ZOOM, à 18h.


TARIFS et FORMULES :
– OFFRE : Pack audio du 1er cycle de méditation (10 séances enregistrées) : 90 euros
– Formation 2ème cycle de méditation + 1 entretien individuel OFFERT (à distance) : 150 euros
– Pack audio du 1er cycle de méditation + Formation 2ème cycle de méditation  + 1 entretien individuel OFFERT (à distance) : 200 euros (remise de 40 euros)
– Offre spéciale aux adhérents du centre Lemniscate Processus (élèves en cours de formation) : pack audio 1er cycle  + formation 2ème cycle + 1 entretien individuel OFFERT (à distance) = 170 euros (remise de 70 euros)


Entretien individuel de 15 min environ, les mardis de 10h45 à 12h.
Prendre rdv auprès d’Olivia par mail : contact@lemniscate-processus.com

INVITATION à une journée de rencontres autour de « la connaissance de soi et la spiritualité »
 
Comment la connaissance de soi ouvre à une spiritualité incarnée ? Quelles pratiques méditatives me correspondent ? Comment dépasser les obstacles à ma réalisation ? Pourquoi je ressens des empêchements ? … 

Si vous vous posez des questions de cet ordre : je vous propose de nous rencontrer autour de ces thèmes pour une journée de partage, d’ateliers et de pratiques de 9h à 12h et de 14h à 17h le samedi 23 janvier au Jardin Intérieur. 

Au programme, nous verrons les éléments fondateurs de la méthode Lemniscate Processus pour la connaissance de soi,
nous pratiquerons des méditations, exercices, relaxations pour vivre en présence
et aborder comment le corps, les émotions et le mental peuvent être harmonisés pour le développement d’une voie spirituelle : dans la détente, le coeur et la conscience au présent. 

Repas tiré du sac. Attestation de formation délivrée pour vous permettre de vous déplacer en cas de restriction. 
Inscription avant le 20 janvier.

par Lou Yan et le centre de formations Lemniscate Processus
en savoir plus sur le centre de formations : www.lemniscate-processus.com
 
PAF 20 € minimum
INFOS et réservation au 06 48 35 35 47

Tous les vendredis du 20 novembre au 12 février (hors vacances scolaires), à partir de 19h, en direct sur ZOOM, Lou Yan auteur du Manuel pratique de psychoénergétique chinoise aux éditions Trédaniel propose un temps de partage autour de la santé naturelle.

Préparez vos questions !

N’hésitez pas à transmettre l’info à vos amis…

Infos pratiques de connexion :

Merci de vous connecter 5 min. avant le démarrage de la session
Code ZOOM : 265 215 8828
Lien vers le ZOOM : https://us02web.zoom.us/j/2652158828#success

Contenus de ces webrencontres avec Lou Yan

Chaque semaine, une affection ou maladie courante sera traitée avec comme contenu :

Lou Yan, thérapeute et formateur depuis 40 ans, partage ainsi sa vision et son expérience des arts énergétiques chinois.

Son dernier livre Manuel pratique de psychoénergétique chinoise présente les éléments de base de sa méthode d’accompagnement à l’autonomie : “Devenir son propre thérapeute”.

Le programme date par date :

Vous n’étiez pas disponible ? les voici en rediffusion sur Youtube :

Les webrencontres seront rediffusées sur Youtube au fur et à mesure.

Pour voir nos vidéos et être au courant quand une nouvelle vidéo est publiée : abonnez-vous à la chaîne You Tube du centre de formation Lemniscate Processus.

Voir la 1ère vidéo en rediffusion : sur le maintien de sa vitalité et son immunité
Voir la 1ère vidéo en rediffusion :
sur le maintien de sa vitalité et son immunité

Et pour soutenir le centre de formation : vous avez la possibilité de faire un don en ligne via Hello Asso

Extrait issu du Manuel de psychoénergétique chinoise de Lou Yan (CHAP 3 – p.473 à 476)

Selon l’énergétique chinoise, nous sommes informés des phases de l’élaboration du corps spirituel. Comment ? A partir de l’usine énergétique mise en œuvre dans une orientation particulière grâce aux pratiques, à différentes formes d’attention, de méditation et d’intention. Chacun, grâce à son libre arbitre peut mettre son énergie où il l’entend, dans l’existentiel pour l’essentiel.

Première phase : l’accumulation

La première phase débute par la transformation du Jing en Qi. La relation entre le péricarde et le Triple Réchauffeur consiste à assurer une distribution normale du Jing Qi, le potentiel de base. Ceci nécessite un accord intérieur, afin que l’énergie ancestrale ne soit pas gaspillée er que le redéploiement du Qi corresponde à notre forme d’intelligence.

Il convient de commencer par des pratiques qui vont participer à la première opération d’accumulation dans le Dan Tian inférieur. Cette phase est peut-être la plus déterminante car elle nécessite de comprendre que l’énergie n’est pas une quantité mais une qualité. Cette concentration d’énergie est le centrage qui nous donne une grande liberté dans l’existence. C’est l’acceptation de son énergie potentielle. Cela signifie d’accepter d’être incarné réellement. C’est la phase de la pratique diligente.

Les pratiques du Qi Gong, du Yi Gong, et leur intégration dans la vie courante au travers de gestes conscients, vont mettre le corps dans de bonnes dispositions pour accéder à la respiration interne, la clé pour mobiliser l’énergie du Dan Tian inférieur vers le Dan Tian médiant.

Il s’agit de relaxation du corps pour que l’esprit ne soit pas perturbé par les influences corporelles. Dans le Qi Gong, la relaxation du corps se fait de haut en bas. En méditation, la détente du corps part du bas vers le haut. Vient ensuite le processus de concentration au Dan Tian inférieur. Puis de transmutation du Dan Tian médiant.

Deuxième phase : l’élaboration du corps spirituel

Puis, dans la deuxième phase, c’est le Yi, l’intention et la volonté qui vont mobiliser le Qi et permettre son évolution pour élaborer le corps spirituel. Dans cette phase, la respiration est déterminante. Ce processus demande la relaxation du diaphragme et donc de l’émotionnel inférieur. L’ouverture du cœur libère le petit Shen de la personnalité afin qu’il rejoigne le grand Shen. Ouvrir le cœur signifie accepter le changement. Comme dans tout processus d’amour, le cœur, abandonner, devient serein.

C’est par la réintégration des 8 merveilleux vaisseaux, avec leurs qualités psychiques (les 8 trigrammes de base et leur symbolique procréatrice), de notre corps et de notre psychisme, que l’on perçoit avec conviction ce niveau, que l’Être intérieur est en contact avec le plan créateur en soi.

Si nous assimilons symboliquement cette réintégration (du 8) comme la sortie du conditionnement, le 9 sera l’étape de l’unification (l’éveil). L’étape suivante, la dernière dans l’incarnation, est la réalisation ultime : le 10. Parti des 5 éléments et de l’immanecence du Shen, on arrive au 10, la transcendance du 5.

Cette détermination de la reconnaissance du divin en soi permet la mobilisation de l’attention dans nos pratiques méditatives et dans la vie quotidienne par la suite.

« Pour faire de l’or, il faut de l’or » ; cela signifie que la reconnaissance du divin en soi amène invariablement l’élaboration du corps spirituel et la reconnaissance du Shen individuel, le préparant à la phase suivante qui est sa dissolution dans la vacuité.

“Le vrai miracle n’est pas de marcher sur l’eau ou de voler dans les airs, il est de rejoindre le Ciel en marchant sur la Terre…”

Troisième phase : l’attention pure et la vacuité

La vacuité est «la non expérience absolue». Le retour à la conscience existentiel du moi ordinaire, après une expérience spirituelle de ce type renforce le désir de bien faire, et c’est un écueil supplémentaire sur la voie. La vacuité se présente lorsque l’énergie est là.

C’est le chemin qui compte, pas le but !

Tant que l’on a pas harmoniser les corps, les pensées, et les émotions, l’attention est dispersée. La qualité du corps spirituel, soutenue par l’attention du corps et l’observation psychique va provoquer les conditions de concentration énergétiques propices à développer l’attention pure. On assiste alors à la transformation du Shen en vide. Le corps alchimique change de niveau vibratoire durant toute sa vie : c’est l’œuvre qui s’accomplit. Par le processus d’individuation, l’individualité totalement conditionnée (par la fonction même de la personne) va se libérer ; l’humain devient responsable et conscient de ses actes dans leur dimension créatrice. Le macrocosme est alors semblable au microcosme.

Cela n’est pas inné mais acquis par une démarche individuelle qu’il faudrait découvrir par la connaissance et des expériences existentiels, des rencontres, des grâces, des intuitions, et toutes choses données très souvent par synchronicités.

Lou Yan

lou-yan@le-jardin-interieur.com

04 66 26 16 83

Extrait issu du Manuel de psychoénergétique chinoise de Lou Yan (CHAP 3 – p.469)

Afin de déclencher et de stimuler les forces de guérison très puissantes en nous, l’intelligence du corps, nous devons libérer nos formidables réservoirs d’énergie vitale qui nous mettent à l’abri des maladies et assurent la longévité.

Cela se révèle possible par un entraînement quotidien de la position de témoin, équilibre de la balance entre le créé et le créateur. C’est une posture intérieure de sagesse guérie. L’obtention du silence intérieur se fait par la connaissance, issue de la désidentification aux éléments conditionnants, au corps et à la psyché. Les pratiques de Taiji, Qi Gong, méditation, deviennent un art de vivre de création, sans but, mais qui améliorent la santé, la résilience, la résistance à la maladie, la concentration, la mémoire, l’équilibre émotionnel, etc.

La position de témoin est une école de «magie». C’est le passage entre le créé et le créateur, la porte et le vide qui permettent d’échanger avec le monde invisible, c’est la poésie qui met en mots l’indicible.

“La nécessité d’exprimer à partir de ce point même où la chose est inexprimable…” B. Mialet

Lou Yan

lou-yan@le-jardin-interieur.com

04 66 26 16 83

Le journal de recherche constitue dans la formation, le lieu par lequel se dessinent les contours du questionnement. 

Votre journal réflexif est en somme, un rassemblement de pierres écrites “à chaud” qui vous seront utiles pour la construction de votre savoir par la suite. Ce journal est le début de votre autodiscipline, le début de votre “auteurisation” selon Ardoino, un pédagogue de l’autogestion implicative. Le journal est le témoin de votre pratique. Vous pouvez l’emmener partout dans votre journée, dans vos moments et noter les “choses” qui vous viennent. Le plus facile étant de raconter comme vous raconteriez à quelqu’un votre “vécu” “perçu” “conçu” du moment. L’écriture du journal de recherche constitue la nécessaire évocation de vos prises de consciences, des moments fortuits de vos moments créateurs, nourris d’intuition, de rapport de lecture.

Au début, vous pouvez commencer un journal global, chronologique et petit à petit les moments vont se dessiner, les thèmes s’en suivre. Vous pourrez discerner alors les thèmes de vos journaux et les tenir comme bon vous semble. Les thèmes de vos réflexions sont formés comme des pierres qui une fois taillées vous permettront de constituer votre mémoire.

Le journal peut être intime tant qu’il n’a pas acquis la maturité de l’extime. Vous devez évaluer, compte tenu de l’objet de recherche de l’école «  la conscience », « le contact », «  le Bien Etre », “la méditation”,…le moment ou les passages que vous souhaitez partager avec votre communauté de référence.

Développer votre thème

Partez de votre vécu pendant la formation et hors formation. Essayez de mettre au travail votre subjectivité en relation avec les évènements biographiques. D’ici là,  vous pouvez prendre rendez-vous avec votre responsable pédagogique pour un entretien de supervision afin de vous aider à clarifier votre questionnement et axe de développement.

Les lignes directrices du travail

Ce projet se situe à plusieurs niveaux : Vivre, Percevoir, Concevoir.

1.       Vivre : Vous avez vécu plusieurs moments autour du positionnement, de la méditation, des pratiques,..

2.      Percevoir ; Vous avez perçu, exprimé, réfléchi  pensé lors de ces moments et en dehors de ces moments les apports, les prises de conscience à partir de la pratique et de quelle manière elles imprégnaient votre biographie. Pour le troisième point, pensez bien l’ « entre moment ». Avant la pratique, après la pratique, observer les effets, les tensions, les intégrations, les prises de conscience, le questionnement…En quoi la pratique opère sur votre relation à vous-même, à l’autre, au milieu.

3.      Concevoir : Vous avez écrit, dialogué mis en forme une conception de ce travail du local au global, du personnel au transpersonnel lors des discussions dans les moments et en dehors. Votre perlaboration est en cours vers la conception. 
En posant des mots de temps en temps, vous serez surpris de votre capacité à penser votre geste. 
Pour ceux et celles qui souhaitent enrichir leur propos ou bien l’appuyer, vous pouvez consulter la bibliographie de votre classeur ou encore demander conseil à l’équipe de formation.

  
Comment se mettre à écrire

Le mieux est de s’assoir tranquillement et de commencer à laisser aller votre mémoire du vécu sans trop penser au résultat. La première chose à faire est de contextualiser votre propos. Notez le lieu, l’heure, décrivez le cadre, les conditions, le temps. Le fait de situer le propos dans son contexte est le cadre qui va permettre de donner corps à votre réflexion. Rappelons-nous que ce sont les petites choses qui font les grandes choses. Commencer petit…La longueur du texte n’est pas le plus important. Dans un premier temps vous pouvez commencer par vous présenter, en quelques lignes et poursuivre sur les axes qui vous intéressent. Afin de vous permettre un point d’appui à la réalisation de votre écrit, nous vous proposons quelques axes de réflexion. Lors des stages vous avez exprimé votre ressenti à chaud. Vous pouvez essayer de vous souvenir de ces moments.

Quelques pistes

Voici quelques pistes conductrices:

Se présenter
Comment j’ai eu l’information
Pour quoi et pourquoi le choix de cette formation au sein de Lemniscate Processus
Quelles étaient mes attentes, quelles ont  été mes trouvailles
Pour cela repensez votre moment de rencontre avec la formation, décrivez votre état avant, votre état après, pendant…Vos émotions…Vos tensions… Votre détente…
Observer vos tensions dans la vie, vos difficultés, votre problématique identifiée, ce que vous connaissez de là où vous en êtes dans la relation aux autres, à vous même dans votre vie, dans vos moments…

Le lieu
le dispositif
les différents moments du stage
Le support pédagogique : le fascicule

Le ressenti énergétique
Le yin / yang
La relation à l’autre/ la relation à soi
La posture
L’acte/La réaction
Le bruit/ Le silence
L’enracinement
La conduction
L’horizontale/La verticale
Se vivre/ Se dire/ S’écrire…
Le masculin/ le féminin
La confiance
Le geste
La relation à l’autre, la relation à soi
Le Soi
Mobilité/Immobilité
La respiration
Le regard
Horizontale et verticale
La sincérité
La vérité
L’humilité

D’autres thèmes sont possibles…


Pour les étudiants de la formation “Exploration de la méditation”

“Comme je l’ai mentionné durant la première séance, si ce n’est pas encore fait, veuillez commencer un cahier d’écriture sur la pratique, vos ressentis, vos observations. 


Premières questions support de l’observation : 

quelles sont les circonstances et les paramètres de l’état méditatif en moi ?quelle est la réminiscence de cet état méditatif ? dans l’enfance, lors d’un drame ou d’une grande joie ?
Avez vous repérer quels étaient les “voleurs” ?!

Vous pouvez également observer la liste des écueils et noter régulièrement après votre pratique quels sont ceux qui vous atteignent le plus souvent :

Ecrire et revoir la séance régulièrement, pour voir comment votre compréhension évolue.”

Lou Yan

14/10/2020

Sources

Cet article est issu des apports de plusieurs intervenants ayant participé à l’évolution des formations sur le volet de la pédagogie, du questionnement et du journal de recherche (notamment Nelly Missir et Katia Mendez). Désormais c’est Chloé Gaspari qui accompagne les stagiaires dans la mise en place d’un questionnement structuré et structurant notamment à partir de groupe de parole collaboratif.

Pour en savoir plus

Bonjour,

vous souhaitez découvrir la psychoénergétique chinoise ? pratiquer la méditation en étant accompagné-e ? apprendre les techniques de centrage, de détente, de massage et de respiration pour la conscience ?

Lou Yan propose des retraites et stages cet été :


Hébergement

Sur place :

A proximité :


Repas

La proposition de repas sur place dépendra des nouvelles mesures sanitaires. Différentes possibilités seront explorées en fonction de la règlementation :

en savoir plus – infos auprès de Lucie 06 48 35 35 47

EXTRAIT du Manuel pratique de psychoénergétique chinoise, paru aux éditions Trédaniel en février 2020 – par Lou Yan

CHAPITRE 1 – p. 22 à 26

La méthode Lemniscate Processus commence, pour vous, par un livre (ou cet article !) . Les instructions données ici ont pour but de forger les outils du quotidien pour dépasser nos conditionnements, développer une conscience accrue de notre véritable nature et ouvrir de nouvelles perspectives sur notre devenir.

La spécificité de cet ouvrage est d’emmener le corps dans l’aventure du décryptage psychologique. La connaissance de soi s’inscrit au niveau énergétique du corps. C’est dans le corps que repose toute possibilité de communication avec les différents feuilletages de la conscience. C’est donc en l’explorant de l’intérieur que l’on devient son propre thérapeute, plutôt qu’en cherchant une aide extérieure.

Qu’est-ce que “devenir son propre thérapeute” ?

À travers mon interaction avec les patients et les élèves, s’est dessinée une évidence : on ne peut que “montrer”. On n’apprend jamais vraiment quoi que ce soit à autrui, pas plus qu’on ne guérit les différents niveaux de l’Être de l’extérieur. En tant que vecteur de transmission : on accompagne et catalyse. Ce livre est le compagnon du chemin que vous entreprenez. Pour cela, il est nécessaire de se libérer des anciens systèmes de croyance et de s’adapter aux nouveaux paradigmes, dans le quotidien, à l’écoute de soi-même, du monde et de l’autre.

Être son propre thérapeute ne signifie pas maîtriser la chimie du corps par l’automédication. C’est se découvrir soi-même et, surtout, écouter ce qui est juste et bon pour soi, efficace dans la quête de l’unité à l’être essentiel, de la joie du cœur, du bonheur de l’âme associé au bien-être du corps. Il appartient à chacun de comprendre et appliquer ces quelques principes fondamentaux et de vérifier par lui-même l’efficacité de cette méthode.

Devenir son propre thérapeute, c’est échapper aux formes agressives de l’égocentrisme. L’effort initial pour sortir de cet enfermement est le premier pas pour créer sa propre réalité.

Découvrir un humanisme spirituel, c’est participer en soi aux retrouvailles entre le Ciel et la Terre. Fondée sur l’empathie et l’harmonie, la méthode engage à élaborer une nouvelle façon de penser. Cela demande de reconsidérer sa place, son rôle, sa responsabilité au sein de la société, afin de trouver les ressources qui libèrent, en Soi. Par bonheur, les avancées scientifiques récemment réalisées dans les domaines issus de la physique quantique, de l’épigénétique ou encore de l’écologie humaine, peuvent accroître notre capacité à désapprendre et à réapprendre.

Une formation, des outils

La formation “Devenir son propre thérapeute”, telle qu’elle est enseignée au Jardin Intérieur, c’est découvrir la puissance de l’intention, du positionnement neutre et de la méditation. Ces trois dimensions de notre activité mentale et spirituelle doivent être expérimentées par chacun jusqu’à faire partie d’une nouvelle manière d’être. Accueillir l’inconnu. Faire confiance à la vision intérieure pour élargir l’intuition, l’approfondissement des nuances d’une pensée véritable. C’est encore adopter de nombreux principes de l’énergétique chinoise dont l’étude de son tempérament et de son contexte. De nombreuses autres matières fondamentales telles que l’anatomie, la physiologie, les ateliers de parole, un journal de recherche etc. et la plupart des cours théoriques sont associés aux pratiques psychocorporelles et énergétiques. La dynamique de groupe est également le terrain idéal à l’apprentissage.

Mais ce livre est conçu pour transmettre au mieux une partie théorique. Je vous engage cependant à mettre rapidement en place une ou plusieurs pratiques présentées dans ce manuel afin d’expérimenter et de vivre la méthode. L’entraînement au positionnement neutre est la clé de voûte de l’ensemble des pratiques visant une amélioration du taux vibratoire et de l’attention nécessaires à devenir son propre thérapeute.

“Ne serait-ce pas la marée de l’océan qui est le véritable thérapeute ? Ouvrir, toutes grandes, portes et fenêtres dans cette maison posée au fond de l’eau et laisser le flux et le reflux de la vie circuler pour nous reconstruire.”

Voici quelques exemples de pratiques que nous avons adopté et que vous pourriez explorer : le mouvement de la respiration embryonnaire, l’écoute des couches énergétiques et des rythmes du corps, notamment le mouvement profond de vie des os, nommé en énergétique chinoise la mer des moelles. Lorsque l’on a pénétré ce corps de l’intérieur, alors le corps émotionnel et le corps mental se révèlent à nous aisément. La connaissance apportée par la conscience de ses propres rythmes vitaux est incommensurable. Cette perception du mouvement de vie est un phénomène connaissant.

“L’action au cœur de l’immobilité. L’immobilité au cœur de l’action”

Au coeur, la méditation…

Si j’ai eu une seule idée dans toute mon existence, c’est bien celle-ci : mettre en relation l’existentiel et l’essentiel en replaçant le geste dans le mouvement. Les portes d’accès à la méditation ne s’ouvrent que très progressivement au cours de l’évolution de la conscience humaine. Le recul d’une vie, c’est très peu pour s’assurer de la validité d’une méthode. Cependant, c’est par dizaines que des élèves ayant fréquenté Lemniscate Processus ont connu un éveil réitéré. Dans une métaphore marine, je pourrais dire qu’ils se sont retrouvés à marcher sur la plage, sur la ligne de démarcation des eaux et du sable. Cette frange subtile et mouvante entre conscience océanique et petite personne marchant sur la terre ferme. Les origines de cette formation se trouvent dans cette promenade méditative entre l’essentiel et l’existentiel.

La méditation m’a montré combien il était nécessaire de développer un positionnement centré pour définir ce que nous voulons afin de réaliser l’essentiel dans la vie de tous les jours.

La plupart des gens doivent se contenter d’approximation en ce qui concerne le suivi de leurs pratiques, c’est pourquoi nous nous sommes donné, au sein du centre de formation, les moyens de vérifier le positionnement juste, l’intention juste, le contact juste, avec soi ou les autres. Cela peut être mis en place d’une façon très pragmatique, méthodiquement sous le contrôle efficace d’un instructeur.

Le positionnement juste,
l’intention juste,
le contact juste.

L’école Lemniscate Processus est née de la méditation et de l’intuition, de la pensée analogique, susceptibles de jeter des passerelles transversales, transfixiantes, transductives, matériels nécessaires à une vision systémique. Lemniscate Processus utilise de multiples techniques de préparation à la méditation selon les besoins de chacun, cet ouvrage présente une introduction à des techniques appropriées selon différents tempéraments.
La méditation est le symbole d’une métamorphose individuelle aussi importante que le passage des énergies fossiles à l’énergie libre, libération de tout pouvoir et autonomisation. Chaque individu a ses forces et ses faiblesses et cherche son chemin. Dans l’accompagnement de personnes si différentes, prendre la responsabilité de devenir instructeur nécessite d’être soi-même un méditant confirmé mais aussi un thérapeute averti.

La relaxation, le Taiji Quan, le Qi Gong, le pranayama, les immersions dans la nature, le stone balance, la marche en conscience, le chant grégorien antique, la calligraphie, le massage Contact and Care, le cranio-sacré, l’harmonisation des centres, le modelage d’argile, le setaï, la danse, le théâtre, l’improvisation, sont autant de portes d’entrée utiles pour que chaque facette des tempéraments soit éclairées et perçues. L’ensemble des techniques adoptées dans l’école et dont je présente un premier niveau dans cet ouvrage ne visent qu’à un but, permettre aux lecteurs et élèves, quels qu’ils soient, de les accompagner vers eux-mêmes.

…et l’attention

Pour conclure, je dirais que le pivot de la méthode est l’acquisition de l’attention propice à l’État méditatif. L’écoute des différents niveaux de Qi dans le corps amène un changement de point de vue sur ce que l’on croit être. Alors, ce que l’on devient est tout autre car notre véritable nature dépasse l’imagination. Mais cela, il faut le découvrir par soi-même.

Je vous souhaite un bon voyage avec cette formation née de la méditation,
pour la méditation,
et la découverte de l’état de félicité qui est joie et liberté,
véritable sortie de l’ignorance.

userhomeuploadphoneenvelope linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram