LEMNISCATE
PROCESSUS

14 octobre 2021

L’automne : conseils de santé, par Simon Guillemont

Souvenons-nous que la médecine chinoise s’inscrit avant tout dans une vision préventive de la santé, cherchant à aider le patient à se maintenir en équilibre. Traditionnellement, on intervient avant que la maladie soit établie, car sinon c’est comme “creuser le puits quand vient la soif. C’est forger les armes après avoir déclaré la guerre !” nous rappelle un classique de la médecine chinoise.
Les changements de saison représentant des périodes charnières importantes où le corps doit pouvoir s’adapter à de nombreux changements, des conseils de santé ont été donnés par les taoïstes comme autant de repères et clé d’autonomie pour préserver notre santé. Découvrons-les !

Les saisons taoïstes
Pour la médecine chinoise, la vie est l’expression d’un mouvement entre ciel et terre, un mouvement vital nommé Qi – prononcé “chi”. “Le Qi est mouvement, la vie c’est le mouvement”. Ainsi, dans cette vision, les saisons traduisent un mouvement de vie particulier, qui agit sur l’ensemble de la biosphère, l’homme y compris donc ! Ce mouvement saisonnier étant l’expression d’un “ordre naturel” propice à la vie, le suivre c’est alors se maintenir naturellement en bonne santé tandis qu’aller à son encontre c’est comme nager à contre-courant et voir notre santé s’affaiblir. Le Su Wen, un classique de la médecine chinoise, nous dit ainsi : “C’est pourquoi l’alternance des saisons est l’alpha et l’oméga des choses, l’axe de la vie et de la mort. Aller à l’encontre, c’est ouvrir la porte à toutes les calamités. Si on suit leur cours, aucune maladie grave ne peut surgir. C’est ce que l’on appelle « tenir la voie » (De Dao).”
Quel est alors la particularité de ce mouvement de vie de l’automne ?

L’automne en médecine chinoise
Pour comprendre le mouvement vital de l’automne, il convient simplement d’exercer à nouveau notre regard, en le portant sur les changements que nous pouvons observer dans la nature lors de cette saison. Que nous montre les végétaux, les animaux ? Quelles sont les caractéristiques bioclimatiques qui se mettent en place durant ce laps de temps ? Sans rentrer dans les détails, rappelons avant d’aller plus loin que l’automne chinois dure sur une période allant de mi août à fin octobre, les dates des saisons chinoises étant basées sur des mouvements d’énergie dont les équinoxes et solstices marquent le milieu de la saison.
Le dessèchement de la végétation, le flétrissement, le comportement des animaux mais aussi l’installation d’un caractère rigoureux et pressant du temps, associé à des journées plus courtes, sont pour les chinois autant de signes forts de cette période de l’année. L’automne est ainsi traduit comme une invitation à recueillir et d’ensevelir, afin de pouvoir « ajuster l’équilibre ».
L’homme, pris dans ce même mouvement automnal, devra donc se donner les moyens de s’adapter à cette invitation sous peine de tomber malade. Quels moyens simples avons-nous pour cela en notre possession ?

Erreurs à éviter et conseils de santé pour l’automne
La plus grande erreur rencontrée pour cette période, qui explique notamment la mélancolie ou les troubles ORL que certains peuvent subir durant cette saison, provient du fait d’un rythme de vie opposé aux besoins du corps. Car pour pouvoir “recueillir et ensevelir”, pour que notre vitalité commence à s’intérioriser donc, il faut que notre activité aille vers un ralentissement. Hors, dans notre société moderne, c’est le moment de la rentrée, où toutes nos activités redémarrent plein pot, nous projetant durant tout le mois de septembre dans une accélération contre-nature… Ainsi, le challenge principal de ces 3 mois consistera à mener toutes ces obligations de rentrée sans se presser, en restant le plus tranquille intérieurement et en évitant tout stress inutile, qui aura tendance à accentuer la rigidité et bloquera à terme ce mouvement d’ensevelissement…
Plus facile à dire qu’à faire ?

La pratique du Taï Chi Chuan, du Qi Gong, de part leur gestuelle lente et relâchée, sera durant cette saison un atout indéniable pour préserver ce climat de douceur en soi. La méditation et l’attention à la respiration permettra elle aussi à sa façon de permettre au corps “d’ajuster l’équilibre” plus naturellement. Pour un accompagnement plus spécifique, des exercices saisonniers permettant de renforcer l’énergie de défense pourront être pratiqués.

Un autre axe fondamental consistera à commencer à se coucher plus tôt – sans culpabiliser c’est de saison ! – durant cette saison afin de nourrir l’énergie yin du corps qui demande à l’être. “Telle est la voie pour nourrir le mouvement de la récolte” de l’automne. Et on oublie trop souvent que le sommeil est le 2ème besoin vital du corps, bien avant l’alimentation.

Découvrir le Qi Gong, le Taï Chi Chuan
Si vous souhaitez vous aussi faire l’expérience de ces disciplines pour favoriser votre mouvement automnal, n’hésitez pas à venir profiter des séances d’essais gratuites proposées en cette période de rentrée. La possibilité de cours particulier sur Nîmes ou Montpellier est une autre possibilité, pour être au plus prêt de vos besoins et attentes.

L’automne est une saison magnifique, profitons-en !”

linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram